REED. SENSITIVE  REED. DE LA MAIN NEUROLOGIE    RHUMATOLOGIE   GERIATRIE      PEDIATRIE
Ergothérapie en gériatrie

Les buts de l’ergothérapie avec les personnes âgées sont d’atteindre et/ou maintenir la plus grande autonomie possible par l’entraînement des capacités physiques ainsi que des fonctions cognitives et affectives, d’apprendre à exploiter les possibilités de compensation lorsqu’un déficit subsiste, d’améliorer et maintenir la qualité de vie à domicile, dans l’établissement médico-social (EMS) et de prévenir les atteintes secondaires.


L’ergothérapie est indiquée pour les personnes souffrant :

  • • d’atteintes du système nerveux central ou atteintes organiques diverses 
  • • d’affections orthopédiques 
  • • de maladies rhumatismales
  • • d’atteintes psychogériatriques


De telles atteintes peuvent entraîner les problèmes suivants :

  • • diminution ou perte des facultés physiques et/ou intellectuelles ;

  • • diminution de l’autonomie ;

  • • difficultés à prendre des initiatives, perte de motivation et manque de confiance en soi ;

  • • difficultés d’adaptation face aux changements dans l’environnement.

L’ergothérapeute peut également conseiller les familles sur comment agir avec la personne âgée handicapée pour maintenir son indépendance maximale (par ex. comment structurer la journée ou l’environnement d’une personne désorientée, comment aider la personne afin qu’elle ait la possibilité d’utiliser ses capacités résiduelles). Elle peut également émettre des recommandations sur l’aménagement de son environnement habituel et coopérer à leur réalisation, afin de permettre à la personne d’agir en toute sécurité dans sa vie quotidienne.

Pour les institutions et la Fondation d’Aide et de Soins à domicile
Par ses compétences spécifiques dans l’aménagement de l’environnement, l’ergothérapeute peut adapter les chambres ou le lieu de vie par rapport aux troubles sensoriels, visuels et auditifs mais surtout par rapport aux troubles cognitifs que les résidents désorientés peuvent présenter.

Il peut également conseiller l’institution lors du choix de matériel paramédical (fauteuils roulants, coussins anti-escarres, aides technique, matelas, installations sanitaires). Ces compétences dans le choix de matériel sont d’autant plus recherchées aujourd’hui suite à la nouvelle réglementation concernant la remise de fauteuils roulant aux personnes en âge AVS. En effet, depuis le 1er janvier 2007, l’AVS ne cofinançant plus la fourniture de fauteuils roulants pour la plupart des personnes résidant dans un home, l’ergothérapeute peut conseiller les institutions dans l’achat de ces moyens auxiliaires coûteux.

L’ergothérapeute peut également offrir des prestations pour le personnel soignant ou d’animation :
  • • techniques de manutention adaptées aux résidents mais aussi au personnel soignant ;

  • • manière de communiquer et d’aider une personne désorientée ;

  • • rôle de conseil quant aux activités à proposer aux résidents désorientés ou présentant des troubles du comportement, recherche d’activités qui correspondent à leurs capacités résiduelles (notamment au niveau de la pensée abstraite et de la capacité à planifier).